Danger dans les années 1950

Danger dans les années 1950 de la prospection des permis de grande reconnaissance sans équipement radio

Par Pierre Hascoët

Le début de la prospection pétrolière saharienne dans les années 1950, a débuté par des permis couvrant les grands bassins sédimentaires sahariens.

La méthode employée était la méthode gravimétrique.

Elle avait pour objectif de mettre en évidence les zones d’intérêt, (recherche d’anticlinaux affinés ensuite par des missions sismiques de détail.)

Cette prospection n’était pas sans danger pour les prospecteurs. Pourquoi ?

Je prends l’exemple d’une mission à laquelle j’ai participé : La mission gravi dite de Fort-Polignac (Illizi aujourd’hui)

Sa couverture terrain était énorme : De Fort Polignac à Zarzaïtine 245 Km de piste (aujourd’hui viabilisée)